Lexique
Questionner. Comprendre. Soigner.

Définition de l'agénésie dentaire.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Agénésie dentaire

L'agénésie dentaire est une affection dentaire fréquente généralement découverte chez l'enfant de 6 ans. Retrouvez l'ensemble des informations à connaitre sur l'agénésie, ses causes génétiques, son traitement associant orthodontie, prothèses et implants.

Le sujet que vous consultez peut relever d'une urgence médicale, les informations données sur cette page sont données à titre purement informatif et ne sauraient remplacer l'avis d'un professionnel de santé. En cas d'urgence, contactez le 15.

Qu'est-ce que l'agénésie dentaire ?

L'agénésie dentaire est une affection isolée ou comprise dans une maladie syndromique entraînant l'absence de formation d'une ou plusieurs dents. Les causes d'agénésie sont majoritairement génétiques et se transmettent donc de parent à enfant. Découverte en général vers l'âge de 6 ans, l'agénésie dentaire demande un suivi chez le dentiste régulier afin de prévenir les conséquences orthodontiques et prévoir un traitement de remplacement des dents manquantes adapté.

L'agénésie des dents de lait

L'agénésie des dents lactéales correspond à l'absence de formation d'une ou plusieurs dents temporaires chez l'enfant. Elle n'entraîne généralement pas de répercussions en dehors d'une éruption plus précoce des dents définitives. Un suivi régulier chez un pédodontiste permettra de vérifier la présence des germes dentaires ainsi que la conservation des espaces nécessaires à la bonne éruption des dents définitives.

L'agénésie des dents définitives

Habituellement détectée à l'âge de six ans en raison d'un retard de perte des dents de lait, l'agénésie des dents définitives n'est pas considérée comme une maladie mais comme une anomalie de formation d'une ou plusieurs dents. Une prise en charge précoce visera à conserver les dents lactéales ou à proposer un traitement prothétique adapté.

Quelles sont les causes d'agénésie ?

Les agénésies dentaires sont relativement fréquentes et majoritairement d'origine génétique, les causes retrouvées sont par ordre de fréquence :

  1. Les causes génétiques : l'agénésie est héréditaire et transmise dans la fratrie. Le nombre et la position des dents manquantes n'est néanmoins pas forcément constant entre les générations. Lorsqu'une ou plusieurs agénésies sont présentes chez un des parents, il est recommandé d'entamer un suivi précoce auprès du pédiatre traitant ou d'un pédodontiste.
  1. Les effets secondaires d'un traitement : certains protocoles de soins comme les chimiothérapies peuvent entrainer des agénésies non héréditaires, ces conséquences possibles sont prises en compte par l'équipe traitant la pathologie initiale.
  2. Les causes environnementales : il est possible que d'importantes perturbations environnementales lors de la grossesse puissent entrainer des agénésies chez le fœtus. Les grandes carences en vitamine D et les chocs émotionnels majeurs sont des facteurs favorisants actuellement identifiés.

Quels sont les différents types d'agénésies dentaires ?

L'agénésie dentaire isolée

Il s'agit de l'absence d'une dent unique chez l'adulte. Elle n'entraine aucune conséquence sur la formation des autres dents mais nécessitera tout de même un suivi adapté afin de palier au défaut esthétique possible. La conservation de la dent lactéale permettra au patient d'éviter le port précoce d'une prothèse amovible.

L'hypodontie

L'hypodontie ou agénésie ponctuelle concerne de 1 à 6 dents. L'incisive latérale supérieure et la seconde prémolaire mandibulaire sont les dents les plus touchées. Elle concerne 5,45 % de la population en France. Le premier symptôme est en général un retard de perte des dents lactéales ou d'éruption des dents définitives.

L'agénésie des incisives latérales supérieures

L'agénésie des dents 12 et 22 peut être uni ou bilatérale, une agénésie unilatérale pouvant également être associée à une anomalie de la forme de la dent controlatérale (dent riziforme par exemple). Les solutions implantaires, prothétiques et orthodontiques seront favorisées, la canine pouvant être mise en place et forme de la dent manquante.

L'agénésie des prémolaires

L'agénésie des 2èmes prémolaires est la plus fréquente. On cherchera à conserver les molaires lactéales sur l'arcade dentaire si les racines sont de taille suffisante. Un traitement orthodontique permettra autrement de réaliser une fermeture d'espace si les germes des dents de sagesse sont présents, ou à réaligner une arcade dans le cas d'un encombrement dentaire important. La conservation de la dent de lait n'est en général que temporaire et la dent sera ensuite remplacée par une prothèse ou un implant.

L'agénésie des dents de sagesse

Elle ne présente aucune conséquence. Une ou plusieurs dents de sagesse peuvent être absentes. L'agénésie des 3èmes molaires est fréquemment détectée à l'âge adulte par le chirurgien-dentiste lors d'un bilan radiologique ou orthodontique.

L'agénésie dentaire syndromique

L'agénésie syndromique traduit ici une ou plusieurs anomalies génétiques. Cette pathologie est bien plus rare que l'hypodontie et concerne environ 7 enfants sur 100 000 naissances. Elle sera volontiers associée à une maladie rare (il existe plus de 150 syndromes identifiés entraînant des agénésies) comme la dysplasie ectodermique (associant des anomalies des ongles, cheveux et glandes sudoripares), le syndrome de Down ou le syndrome de Van der Woude lorsqu'une fente labio-palatine est présente.

L'oligodontie

L'oligodontie est caractérisée par l'absence de plus de six dents. Une consultation génétique sera impérative et la prise en charge odontologique associera pédodontiste, orthodontiste et prothésiste dentaire. La présence d'une maladie génétique est la règle mais une oligodontie isolée peut également être possible.

L'anodontie ou agénésie dentaire totale

L'anodontie est l'absence totale de formations de dents. Elle est toujours associée à la présence d'une maladie génétique.

Quels sont les traitements disponibles lors d'une agénésie ?

Un protocole de soins multidisciplinaire est impératif. Il permettra de planifier une prise en charge adaptée à l'âge et aux agénésies du patient. Les solutions proposées seront alors orthodontiques, prothétiques et implantaires.

La définition d'un protocole de soins

Lors des agénésies dentaires multiples liées aux maladies rares, la rédaction et l'envoi d'un protocole de soins au service médical de l'Assurance Maladie est impératif. L'avis favorable du dentiste conseil permettra en effet la prise en charge à 100 % du protocole prothétique et implantaire chez l'enfant de plus de six ans et jusqu'à la fin de la croissance. Ce protocole de soins devra être adressé par le médecin traitant.

Le bilan radiologique

La réalisation précoce d'un bilan radiologique comprenant une radio panoramique et des radios occlusales permettra de caractériser l'ensemble des agénésies présentes. Il est d'une importance capitale au cours du traitement et servira de référence à toute prise en charge ultérieure.

La prise en charge en orthodontie

La plupart des cas d'agénésies dentaires sont associées à des malocclusions orthodontiques et nécessiteront une prise en charge spécialisée. Le traitement précoce au cours de la croissance alvéolaire permettra selon le type d'agénésie, la fermeture d'un diastème important ou la compensation d'un encombrement dentaire.

Les prothèses amovibles

Les prothèses amovibles viseront à conserver un espace suffisant, permettant la pose ultérieure d'un implant dentaire. Il s'agit de la prise en charge la plus courante chez l'enfant lors de la croissance, un protocole implantaire ne pouvant être envisagé avant la fin de la croissance de l'os, aux alentour de 20 ans.

Les prothèses fixes

Les prothèses fixes comme les bridges dentaires permettront également de corriger l'aspect esthétique tout en conservant les espaces sur les arcades osseuses. Il s'agit néanmoins d'un traitement non conservateur du tissu dentaire et sera réalisé uniquement si des restaurations sont à envisager sur des dents adjacentes à l'agénésie. Le bridge collé cantilever apparaît comme la solution idéale et la plus couramment employée.

Les extractions dentaires

Les extractions dentaires permettront en cas de retard de perte des dents lactéales de ne pas abimer les germes des dents définitives. Les extractions seront à réaliser avec prudence afin de ne pas enlever de dent lactéale qui ne pourrait être remplacée par une dent définitive inexistante.

Les implants dentaires

La pose d'implant est une solution définitive pouvant être réalisée chez l'adulte ou dès lors que la croissance est terminée. Elle succèdera en général à une prothèse amovible partielle ou un bridge ayant temporisé la prise en charge. Les implants dentaires ont aujourd'hui une durée de vie importante, pouvant justifier une pose dès l'âge de 20 ans lorsque cela est nécessaire. De plus, l'accord préalable du service médical permettra une prise en charge par la Sécurité Sociale au cours des agénésies syndromiques.

Quels sont les autres malformations dentaires ?

Les transpositions dentaires

Les transpositions dentaires correspondent à des inversions de positions entre deux dents. Fréquemment il s'agit de la canine supérieure et de la première prémolaire. Le traitement de ces transpositions est complexe et nécessite l'expérience d'un orthodontiste spécialisé.

Les anomalies de couleurs

Elles sont fréquentes, inesthétiques avec des couleurs singulières et volontiers associées aux agénésies dentaires. Des colorations grisâtres ou jaunâtres nécessiteront un traitement esthétique adapté. Les dyschromies dentaires peuvent avoir une origine génétique, environnementale et iatrogène (prescription d'aminosides et fluoroquinolones chez la femme enceinte ou l'enfant).

Les anomalies de forme

Les anomalies de forme telles que la microdontie concerne en grande majorité les incisives latérales supérieures et sont souvent associées aux agénésies. La réalisation de composites esthétiques ou de facettes dentaires permettra de corriger l'aspect esthétique liée à la taille différente de la dent atteinte.

L'ectopie dentaire

L'ectopie est caractérisée par la position anormale d'une dent. Les dents de sagesse intrasinusiennes sont fréquemment touchées.

Les dents surnuméraires

Une ou plusieurs dents surnuméraires sont présentes, majoritairement au niveau maxillaire supérieur. L'extraction sera la règle en l'absence d'agénésie, associée à un traitement orthodontique.

Pourquoi réaliser un bilan génétique au cours de certaines agénésies ?

Devant la forte influence de la génétique sur les agénésies dentaires et la possibilité de syndromes associés à des maladies rares, le recours à une consultation spécialisée avec un généticien sera de mise dès qu'une oligodontie est détectée.

Les questions de patients au Dr Kamioner

Comment détecter une agénésie dentaire ?

L'agénésie dentaire est en général diagnostiquée par le pédiatre ou le pédodontiste. La réalisation d'un bilan radiologique complet permettra de détecter l'ensemble des germes manquants et de planifier la prise en charge complète du patient. Ce traitement visera à corriger les problèmes esthétiques et à obtenir une occlusion normale de la cavité buccale.

Pourquoi les dents définitives de mon enfant ne poussent pas ?

Les agénésies et les retards d'éruption dentaire sont les causes les plus fréquentes. Un bilan chez un chirurgien-dentiste permettra de faire la différence entre germe inclus et absence totale de germe dentaire. Ce premier rendez-vous est recommandé dès l'âge de 6 ans, plus tôt lorsqu'un contexte génétique est évocateur.

Pourquoi mettre un bridge lors d'une agénésie ?

Les bridges dentaires permettent de conserver l'espace suffisant sur l'arcade osseuse nécessaire à la pose future d'un implant dentaire. Le bridge permet également de remplacer une dent manquante afin de conserver une mastication et une esthétique normales.

L'agénésie dentaire est-elle une maladie rare ?

Les formes légères d'agénésies (hypodontie) ne sont pas considérées comme une maladie. En revanche, dès lors que plus de 6 dents sont absentes, on parle effectivement de maladies génétiques. Quelques rares facteurs environnementaux peuvent néanmoins causer des agénésies, anecdotiques devant la fréquence des transmissions héréditaires. L'absence de la seconde prémolaire du bas est la plus fréquente chez l'adulte.

Article rédigé par le Dr Phœbé Kamioner, chirurgien-dentiste à Paris et Champs-sur-Marne
Dernière mise à jour des informations médicales le
7/10/2022
Source
HAS
docteur kamioner review stars
5
/5 sur
41
avis
icone rendez-vous dr kamioner

Besoin d'un soin ?

Vous souhaitez prendre rendez-vous pour vos soins dentaires avec le Dr Kamioner ?

Prendre rdv
docteur kamioner

Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un chirurgien-dentiste diplômé d'État est fortement recommandée.