Lexique
Questionner. Comprendre. Soigner.

Définition du cone beam.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Cone beam

Le cone beam dentaire ou CBCT est un examen de radiologie dentaire moderne permettant de réaliser en très peu de temps une image volumétrique de la cavité buccale. Le CBCT est fréquemment utilisé comme outil de planification en implantologie, car il permet une analyse de l'ensemble du volume et une évaluation de la densité osseuse au niveau du site implantaire. Cet examen ne doit en revanche pas être confondu avec le dentascanner, d'utilisation de moins en moins fréquente.

Le sujet que vous consultez peut relever d'une urgence médicale, les informations données sur cette page sont données à titre purement informatif et ne sauraient remplacer l'avis d'un professionnel de santé. En cas d'urgence, contactez le 15.

Qu’est-ce qu’un cone beam ?

Un cone beam est une imagerie médicale scanner acquise grâce à l’utilisation de rayons X. Il tire son nom de l’utilisation d’une tomographie volumique à faisceau conique de rayons X contrairement aux imageries traditionnelles. Le CBCT est apparu à la fin des années 1990 et s’est largement répandu avec l’expansion de l’implantologie dentaire.

Les logiciels permettent aujourd'hui des reconstructions et modélisations dans les 3 plans de l'espace avec bien souvent une meilleure précision que les examens radiologiques standards. De plus, aucun autre examen de radiologie ne permet l'obtention d'une radiographie numérisée avec une résolution similaire et limitant les superpositions des structures anatomiques.

Quelles sont les structures visibles sur un CBCT ?

Un des principaux avantages du cone beam est sa très grande précision et sa capacité à visualiser de petites structures. En fonction du champ d’étude choisi lors de la réalisation du CBCT on peut individualiser :

  • les dents et structures adjacentes
  • les kystes
  • les germes dentaires
  • les corps étrangers
  • la chambre et les canaux pulpaires
  • les traitements restaurateurs comme les bridges, inlay, onlay, etc
  • les sinus.

Le champ d’exploration est sélectionné par le dentiste et peut être de :

  • Petit champ : inférieur à 10 cm
  • Champ moyen : entre 10 et 15 cm
  • Grand champ : supérieur à 15 cm.

Le cone beam mandibulaire

Il sera réalisé afin de visualiser le volume osseux et la localisation du canal du nerf alvéolaire inférieur dans le but de mieux planifier par exemple la position d'un futur implant dentaire.

Le cone beam maxillaire

Le cone beam maxillaire est très fréquemment réalisé afin d'évaluer la nécessité de recourir à un sinus lift au cours d'un traitement implantaire.

Comment se passe un cone beam ?

Le déroulement d’un scanner cone beam est très semblable à celui d’une panoramique dentaire. Vous êtes installé debout ou assis dans l'appareil de radiologie et votre tête est maintenue en position immobile. L’opérateur sélectionne la région d'intérêt et la définition selon la morphologie du patient, puis l’examen démarre. L'acquisition du cliché dure moins de 30 secondes. Chez la femme enceinte, un tablier de plomb doit être porté afin de diminuer la dose d’irradiation reçue.

Pourquoi faire un cone beam ?

Les indications à la réalisation d’un cone beam dentaire sont de plus en plus nombreuses et comprennent :

  • La préparation des poses d'implants
  • Les pathologies du parodonte
  • Les pertes osseuses
  • Le bilan d'une pathologie endodontique
  • Les cas de chirurgie buccale importants
  • La recherche d'un corps étranger
  • L'évaluation des lésions osseuses
  • La position des nerfs pour la chirurgie des dents de sagesse
  • Le bilan des pathologies des sinus de la face
  • Les kystes dentaires
  • Les dents incluses
  • Les pathologies de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM)
  • Le bilan d'une pathologie infectieuse ou tumorale.

Le cone beam implantaire

Lors de la phase de planification implantaire, le CBCT apporte de nombreuses informations par sa bonne qualité d'image et les outils disponibles sur les logiciels de planification numérique. La modélisation en 3D de la future position implantaire est en effet une avancée majeure en chirurgie implantaire.

Le cone beam pour les extractions dentaires

Dans les cas d'extraction dentaires complexes, notamment pour les dents de sagesse incluses où la proximité avec le nerf alvéolaire inférieur peut être capitale lors de la chirurgie, le CBCT apporte un complément indispensable au dentiste. La localisation du canal dans lequel chemine ce nerf permet en effet de minimiser le risque lésionnel.

Le cone beam en endodontie

Dans certains cas, les traitements endodontiques complexes nécessitent le recours au CBCT afin de mieux comprendre l'anatomie des canaux pulpaires. En effet, la possibilité d'une reconstitution en 3D de la chambre et des canaux pulpaires permet au chirurgien-dentiste de mieux visualiser et dévitaliser la dent.

Le cone beam des ATM

Cette nouvelle technique de radiographie peu irradiante permet d'explorer les articulations temporo-mandibulaires chez les patients présentant des dysfonctions ou douleurs. Il sera possible de visualiser les surfaces articulaires ainsi que le disque articulaire et sa position.

Pourquoi faire une radio cone beam des sinus ?

Le CBCT des sinus permet une étude rapide et peu irradiante. En pré-implantaire, le cone beam permet d’étudier le niveau osseux disponible et ainsi planifier une éventuelle greffe osseuse. Dans le cas de sinusites chroniques, le CBCT permet d’identifier une possible origine dentaire et de faire le diagnostic d’autres étiologies sinusiennes.

Quand réaliser un cone beam ?

Le cone beam dentaire est un examen assez spécialisé qui ne doit être réalisé que dans des cas délimités par votre dentiste ou ORL. Le plus souvent, le cone beam est réalisé dans le cadre d’un traitement implantaire en raison de sa très grande précision et de son rendu 3D permettant au chirurgien dentiste de planifier en trois dimensions la future position implantaire.

Où faire un cone beam dentaire ?

Un cone beam est réalisé le plus fréquemment chez un chirurgien dentiste et plus rarement dans un centre de radiologie équipé. Il doit toujours être réalisé dans un environnement sécurisé et contrôlé.

Quelle est la dose de radiations reçue lors d’un scanner cone beam ?

La dose d’irradiation reçue lors d’un CBCT est plus importante que lors d’une panoramique dentaire, mais est 3 à 4 fois inférieure à celle d’un scanner traditionnel, soit 50 à 250 uSv. Cela est essentiellement dû à un champ d’exploration bien moins important que les techniques de tomodensitométrie classiques.

Quels sont les risques d’un cone beam ?

Le cone beam dentaire comme tout examen de radiologie utilisant les rayons X est un examen irradiant. Pour autant, son irradiation est relativement faible et ne présente que très peu de risques pour la santé. Son utilisation doit bien sûr être raisonnée et des précautions supplémentaires sont à prendre chez la femme enceinte ou susceptible de l’être.

Combien coûte un cone beam ?

La base de remboursement par la Sécurité Sociale est de 69 € (code CCAM LAQK027), auquel peut s'ajouter d'éventuels dépassements d'honoraires. Votre mutuelle peut également venir compléter son remboursement. Néanmoins, lors d'un bilan implantaire, il n'est remboursé que dans deux indications précises :

  • les agénésies dentaires multiples liées à une maladie rare
  • les séquelles d’une tumeur de la cavité buccale ou des maxillaires.

Faut-il réaliser un bilan long cone ou un cone beam ?

Le cone beam est un examen volumétrique répondant à des problématiques très différentes du bilan long cone. Le CBCT permet en effet de visualiser en détail une zone peu étendue tandis que le long cone permet un bilan de l'état parodontal de l'ensemble de la cavité buccale.

Quelle différence entre le dentascanner et le CBCT ?

Le dentascan et le cone beam sont relativement proches. Pourtant, en raison de son irradiation bien plus faible, le CBCT est plus fréquemment utilisé aujourd'hui. Il faut concevoir le scanner dentaire comme un examen scanner traditionnel explorant la cavité orale, alors que le cone beam est un examen spécialisé et spécifique de cette zone.

Quelle différence entre panoramique dentaire et cone beam ?

La panoramique dentaire est un examen de première intention explorant la totalité de la cavité buccale mais présentant une forte déformation et une faible précision des images qu'il produit. Le cone beam est lui plus poussé et moderne mais ne saurait remplacer l'intérêt généraliste de la panoramique dentaire.


Article rédigé par le Dr Phœbé Kamioner, chirurgien-dentiste à Paris et Champs-sur-Marne
Dernière mise à jour des informations médicales le
7/10/2022
Source
HAS
docteur kamioner review stars
5
/5 sur
29
avis
icone rendez-vous dr kamioner

Besoin d'un soin ?

Vous souhaitez prendre rendez-vous pour vos soins dentaires avec le Dr Kamioner ?

Prendre rdv
docteur kamioner

Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un chirurgien-dentiste diplômé d'État est fortement recommandée.